Pêche à Olloy

Depuis Mars 2019, Nous vous proposons les cartes de Pêche pour Olloy, une pêche qui se déroule principalement sur le Viroin

 

 


Le Viroin, qui prend naissance à Dourbes à la confluence de l’Eau Blanche et de l’Eau Noire, s’écoule sur une quinzaine de kilomètres avant de se jeter dans la Meuse, à Vireux-Molhain, village des Ardennes françaises. Entre Olloy et Treignes, la rivière trace la limite entre le talus ardennais et la Calestienne, deux régions très contrastées des points de vue climatique, écologique ou encore géomorphologique. Elle y effectue de nombreux méandres qui rendent son cours particulièrement pittoresque. Occupée à l’origine par des forêts humides et ensuite, jusqu’au milieu du 20e siècle, par des prairies de fauche, la zone alluviale a aujourd’hui bien changé bien qu’elle ai conservé de multiples intérêts. Sur le plan botanique, la vallée se signale notamment par la présence de plusieurs espèces remarquables, confinées en particulier dans les fragments de forêt rivulaire : la scille à deux feuilles (Scilla bifolia), la gagée jaune (Gagea lutea), l’anémone fausse renoncule (Anemone ranunculoides), la lathrée écailleuse (Lathraea squamaria), l’orme lisse (Ulmus laevis), etc. Les berges verticales de la rivière permettent la nidification de l’hirondelle de rivage (Riparia riparia) malheureusement menacée, et du martin pècheur (Alcedo atthis). Les bras morts et les prairies humides qui subistent abritent plusieurs espèces d’amphibiens et la couleuvre à collier (Natrix natrix) qui peut être abondante localement. Enfin, les plages de galets sont fréquentées par une impressionnante libellule, le gomphe à pince (Onycogomphus forcipatus), ainsi que par un faune discrète mais très spécialisée, composée principalement de carabes, de staphylins et d’araignées.

 

search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close